Histoires personnelles

Deuxième partie
ILS ONT ARRÊTÉ À TEMPS

Plusieurs des membres qui se joignent aux AA aujourd’hui n’ont jamais atteint les stades avancés de l’alcoolisme,
mais ils auraient tous pu y arriver avec le temps.

La plupart de ces personnes chanceuses n’ont pas ou peu connu le delirium tremens, les hôpitaux, les instituts psychiatriques
ou les prisons. Certains d’entre eux étaient de solides buveurs et il y a eu parfois de sérieux épisodes. Pour plusieurs cependant, boire n’était rien de bien plus qu’une nuisance incontrôlable de temps à autre. Rarement ces personnes ont-elles perdu santé, affaires, famille ou amis.

Pourquoi alors ces hommes et ces femmes se joignentils aux AA ?

La réponse se trouve dans les dix-sept témoignages de cette partie. Ces personnes ont constaté qu’elles étaient devenues de véritables alcooliques ou des alcooliques en puissance, même si elles n’avaient pas encore subi de dommages sérieux.

Elles ont compris que le manque répété de contrôle sur l’alcool, alors qu’elles le voulaient vraiment, constituait le symptôme fatal qui annonçait un problème d’alcool. Cette constatation, plus des troubles émotifs grandissants, a convaincu ces gens qu’ils étaient déjà des buveurs compulsifs ; que ce n’était qu’une question de temps avant que la ruine complète ne se produise.

Voyant ce danger, ils sont venus chez les AA. Ils ont constaté qu’à long terme, l’alcoolisme pouvait tuer autant que le cancer ; il est évident qu’aucun homme sain d’esprit attendrait qu’une tumeur maligne devienne fatale avant de demander de l’aide.

En conséquence, ces dix-sept membres des AA, et des centaines de milliers d’autres comme eux, se sont épargné des années d’infinie souffrance. Ils résument leur décision un peu comme ceci : « Nous n’avons pas attendu d’atteindre le fond parce que grâce à Dieu, nous pouvions le voir. En fait, le fond est remonté et nous a frappés. C’est pourquoi nous sommes devenus membres des Alcooliques anonymes. »

1. le lien manquant
Il a cherché partout la cause de son malheur – sauf dans l’alcool. PDF

2. la peur d’avoir peur
Cette femme était prudente. Elle a décidé qu’elle ne se laisserait pas aller dans sa consommation d’alcool. Jamais, jamais elle ne prendrait le verre du matin ! PDF

3. la femme qui buvait à la maison
Elle cachait ses bouteilles dans les housses à vêtements et dans les tiroirs de sa commode. Chez les AA, elle a découvert qu’elle n’avait rien perdu et tout trouvé. PDF

4. médecin, guéris-toi toi-même !
Psychiatre et chirurgien, il a perdu son chemin jusqu’à ce qu’il se rende compte que Dieu était le Grand Guérisseur, pas lui. PDF

5. ma chance de vivre
Les AA ont donné à cette adolescente les outils pour lui permettre de se sortir des abysses du désespoir. PDF

6. l’étudiante de la vie
Elle vivait chez ses parents, elle a essayé de se servir de sa volonté pour combattre l’obsession de boire. Ce n’est pas avant d’avoir rencontré une autre alcoolique et d’être allée à une réunion des AA qu’elle a pu devenir abstinente. PDF

7. franchir la rivière du déni
Elle a finalement compris que lorsqu’elle buvait avec plaisir, elle ne pouvait pas contrôler sa consommation mais quand elle la contrôlait, elle ne pouvait pas l’apprécier. PDF

8. parce que je suis alcoolique
Cette buveuse a finalement trouvé la réponse à son obsédante question: « Pourquoi ? » PDF

9. cela aurait pu être pire
L’alcool était un nuage menaçant dans le ciel pur de ce banquier. Avec une perspicacité rare, il a compris que le nuage pouvait se transformer en tornade. PDF

10. la corde raide
Essayer de naviguer dans deux mondes différents fut une triste comédie qui s’est terminée quand cet alcoolique homosexuel a finalement abouti chez les AA.

11. submergé d’émotions
Quand la barrière entre Dieu et lui est tombée, cet agnostique reconnu en était à la Troisième Étape.

12. le gagnant rafle tout
Aveugle aux yeux de la loi mais plus seule, elle a trouvé un moyen de rester abstinente, d’élever une famille et de confier sa vie aux soins de Dieu.

13. moi, un alcoolique ?
L’alcool a écrasé cet auteur – mais il s’en est sorti avec tous ses morceaux.

14. la quête perpétuelle
Cette avocate a essayé la psychiatrie, le bio-feedback, les exercices de relaxation et une foule d’autres techniques pour contrôler sa façon de boire. Elle a finalement trouvé une solution sur mesure dans les Douze Étapes.

15. un ivrogne comme toi
Plus il était attentif dans les réunions, plus il en est venu à connaître la propre histoire de son alcoolisme.

16. l’acceptation était la réponse
Le médecin n’était pas accro, pensait-il – il ne faisait que prescrire des drogues indiquées médicalement pour ses nombreux maux. L’acceptation fut la clé de sa libération.

17. l’ouverture vers la chance
Ce jeune alcoolique est passé par la fenêtre au deuxième étage pour aboutir chez les AA.

 

Table des Matières | Index Page | A.A. Web site Home

© Copyright 2008 Alcoholics Anonymous World Services, Inc. Tous droits réservés.

Déclaration de confidentialité et Politique du site Web